Analyse du jeu : Mafia 3

Je dois admettre que Mafia 3 n’était pas un jeu qui m’excitait trop. J’ai joué à Mafia 2 et c’était bien mais rien de particulièrement mémorable à ce sujet et je m’attendais à la même chose de la part de Mafia 3. Je m’attends à être étonné par l’histoire de jeux comme Dragon Age et Fallout. Je m’attends à rencontrer des personnages sympathiques que je commence vraiment à ressentir plus je joue dans des jeux comme ceux-ci. Je n’attends aucun de ceux de tireurs comme Mafia 3. Mais ce jeu m’a surpris de la meilleure façon possible. Je n’ai pas encore trouvé un autre jeu qui offre la catharsis qu’offre le débarras de la ville de la mafia Dixie.

Et j’ajouterai ceci: ils n’auraient vraiment pas pu choisir un meilleur moment aux États-Unis pour sortir ce jeu.

Pour tous ceux qui ne connaissent pas les prémisses de Mafia 3, vous incarnez Lincoln Clay, un vétérinaire vietnamien récemment rentré de la guerre dans une Nouvelle-Orléans fictive de 1968. En bref, vous passez votre temps dans le jeu à chercher vengeance pour la mort des membres de votre famille. Vous construisez votre propre mob, avec des sous-boss que vous devez garder heureux, et comme beaucoup d’autres jeux du monde ouvert, vous le faites en terminant des missions secondaires. Les missions principales de l’histoire sont absolument fantastiques et elles vous donnent des personnages faciles à rooter, même si ce ne sont pas des gens formidables, et elles vous donnent des personnages que vous nourrissez très heureusement aux alligators.

D’accord, sur la façon dont il empile l’accessibilité:

Il fait à peu près aussi bien que nous en attendons de grands jeux comme celui-ci. Il ne vous laisse pas crier. C’est le plus beau jeu accessible de tous les temps! mais cela ne vous rend pas fou parce que vous avez dépensé votre argent dessus. Il est sous-titré pour la plupart, tous les exemples importants de dialogue sont sous-titrés et certains des bavardages aléatoires que vous rencontrez dans les rues. Et les légendes sont assez faciles à lire, placées contre une zone de texte sombre, bien qu’il y ait parfois trop de texte à l’écran.

Les instructions à l’écran (appuyez sur X pour ramasser des trucs, B pour attaquer en mêlée, etc.) sont claires et faciles à voir et les marqueurs d’objectif sont principalement utiles pour vous guider à travers la ville, sauf pour les fois où c’est un parker blanc montré contre un fond clair, mais dans ces cas, la minicarte est utile si vous êtes dans votre voiture.

Dans l’ensemble, Mafia 3 est un bon jeu en termes d’accessibilité et un jeu étonnant en termes d’histoire. L’histoire qu’il raconte n’est pas une histoire à ne pas manquer.

 

 

Camilette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page